Mars

Le Salon de l’Agriculture déconfiné… sur la Ferme d’Alcas !

Alors que le traditionnel Salon de l’Agriculture, qui aurait du avoir lieu entre le samedi 27 février et le dimanche 7 mars à la porte de Versailles à Paris, est annulé, le réseau de la Confédération Paysanne a décidé de faire salon partout en France pour venir au plus près des habitants des territoires. Près de 200 fermes seront ainsi ouvertes dans toutes la France, dont 12 fermes-ouvertes à destination du grand public en Aveyron.

Nous avons choisi de participer à cet évènement et serons ravis de vous recevoir le samedi 6 mars à partir de 17h pour un temps d’échange durant le temps de la traite.

Actualités de la ferme d'Alcas

Février

Des lavandins pour les abeilles

En ce début du mois de février, nous avons planté plus de 200 lavandins dans l’une de nos parcelles située au pied du Larzac. Cette initiative est la continuité d’une démarche que nous avons entreprise il y a 4 ans maintenant, visant à réintroduire de la diversité dans nos parcelles. Après une plantation de fruitiers et de haies en 2017, ce sont donc des lavandins que nous avons plantés cette année dans le but de contribuer à la vie des abeilles.

Nous avons en effet la chance d’accueillir sur nos parcelles les ruches de l’Arc en Miel qui tendant à manquer de nourriture du fait de la raréfaction des fleurs.

Actualités de la ferme d'Alcas

Grâce à la floraison tardive du lavandin, nous espérons ainsi leur procurer suffisamment de nourriture dans leur environnement proche pour les aider à trouver des ressources jusqu’à la fin de l’été sans avoir à piocher dans leurs réserves de miel. Car il faut le savoir : la production de miel est de plus en plus fragilisée par le réchauffement climatique (étés plus précoces, sècheresses plus fréquences etc.) avec des conséquences parfois dramatiques pour les apiculteurs : baisse voir absence de récolte certaines années? Contribuer à la survie des abeilles est donc doublement fondamental : pour la pollinisation qu’elles assurent (sans laquelle nous n’aurions pas de fruits et légumes) et pour les humains qu’elles font vivre.